Le président Donald Trump a signé vendredi un décret obligeant le groupe chinois ByteDance à vendre les activités américaines de TikTok, son réseau social international, d'ici 90 jours, formalisant ainsi des menaces maintes fois répétées.Le locataire de la Maison Blanche accuse depuis des mois, sans preuve, la très populaire plateforme de partage de vidéos de siphonner les données des utilisateurs américains au profit de Pékin. "Il y a des preuves crédibles qui me portent à croire que ByteDance (...) pourrait prendre des mesures qui menacent de nuire à la sécurité nationale des Etats-Unis", explique le décret présidentiel. Dans un contexte de fortes tensions commerciales et politiques avec la Chine, le président américain a déjà pris il y a une semaine des mesures radicales à l'encontre de TikTok, et de WeChat, un autre joyau du numérique chinois. Il leur a interdit, d'ici 45 jours, toute transaction avec une partenaire américain. Le décret signé vendredi précise que l'acheteur devra être américain et "prouver sa volonté et sa capacité à se conformer à ce décret". Le géant américain de l'informatique Microsoft est en pleines négociations avec ByteDance pour racheter TikTok, au moins aux Etats-Unis, voire plus largement. ByteDance devra aussi confirmer qu'il a détruit toutes les données "d'utilisateurs américains, obtenues ou dérivées de TikTok et Musical.ly", une application américaine qui avait été rachetée par la société chinoise et fondue dans TikTok. (Belga)