Twitter travaille en coulisses sur une plateforme par abonnement, où les utilisateurs devraient payer pour certains services. Ce projet porte le nom de code Gryphon, d'après une liste de postes vacants publiée par l'entreprise technologique américaine. Twitter a dévoilé peu d'autres détails sur cette nouvelle plateforme. L'entreprise précise toutefois que le développement sera réalisé en collaboration avec les équipes de Payments et de Twitter.com. Depuis un certain temps, Twitter cherche des possibilités d'être moins dépendant des recettes publicitaires. Celles-ci représentent aujourd'hui plus de 80% du chiffre d'affaires du réseau social. En raison de la crise du coronavirus, de plus en plus d'annonceurs sont réticents à investir dans des campagnes publicitaires, ce qui affecte clairement les revenus de l'entreprise. Au dernier trimestre de 2019, les recettes en la matière étaient supérieures de 12% au niveau de l'année précédente. Au premier trimestre de cette année, il était pratiquement le même qu'au cours des premiers mois de 2019. Les investisseurs à Wall Street ont, semble-t-il, apprécié cette nouvelle. Les actions de Twitter ont augmenté de près de 7% dans les échanges de l'après-midi. La possible interdiction de la plateforme chinoise de médias sociaux TikTok, qui est surveillée par les États-Unis, joue probablement aussi un rôle dans ce phénomène. (Belga)