Samedi après-midi, une procession carnavalesque colorée a défilé dans Bruxelles, depuis la place du Jeu de Balle dans les Marolles en passant par la place de Bethléem à Saint-Gilles jusqu'à la place Saint-Antoine à Forest. Il s'agissait du Carnaval sauvage, qui se déroule habituellement sur la place du marché aux puces. Le cortège n'avait pas été annoncé et n'avait donc pas reçu d'autorisation. Les participants ainsi que les spectateurs ne respectaient en outre pas les gestes-barrières. La police de la zone Midi , qui a demandé à ce que les mesures soient respectées, n'est dans un premier temps pas intervenue.Le Carnaval sauvage a lieu tous les ans sur la place du Jeu de Balle. Les participants confectionnent leurs costumes eux-mêmes, principalement avec des matériaux recyclés, et dansent ensuite à travers la Ville. En raison de la pandémie de coronavirus, le cortège ne pouvait pas avoir lieu mais cela n'a pas empêché environ 200 personnes de se rassembler sur la place emblématique des Marolles. De là, le groupe s'est ensuite dirigé vers Saint-Gilles et Forest, glanant au fur et à mesure des spectateurs et des participants supplémentaires. Après les demandes répétées de la police locale de respecter les mesures sanitaires, cette dernière a finalement décidé de disperser la masse samedi soir à Anderlecht, en concertation avec le bourgmestre. L'opération est actuellement en cours sur le boulevard de l'Industrie. Il n'a pas été précisé si des personnes avaient été interpellées. (Belga)