Un "congrès-test" est organisé mardi au Flanders Meeting and Convention Center d'Anvers avec 200 participants. Les scientifiques ont prévu d'y tester cinq méthodes de comptage des visiteurs pour évaluer les technologies les plus précises et les mieux adaptées à différents types d'événements.Parmi les systèmes étudiés, trois sont technologiques (basés sur des caméras intelligentes, des réseaux WiFi et des ondes radio) et deux sont manuels, avec une simple méthode de "clic" ou des "comptages de quadrants" à l'aide de photos. "Les technologies que nous essayons ici ne sont pas nouvelles", explique Maarten Weyn, professeur à l'IDLab de l'université d'Anvers. "Nous testons les utilisations des universités et des entreprises pour voir à quel point elles sont précises. Avec les résultats, nous pourrons commencer à conseiller les organisateurs d'événements sur la méthode qui leur convient le mieux." Un des systèmes constitue en l'installation de petits bacs à chaque côté de la pièce. Ils s'envoient des signaux et mesurent leur qualité. "S'il y a une atténuation du signal, cela signifie que des personnes le bloquent dans la pièce", détaille le scientifique. "Ce système a déjà été utilisé pour Tomorrowland." Cet événement-test est organisé à la demande de Toerisme Vlaanderen, l'organisme officiel de promotion du tourisme en Flandre. Tous les participants doivent par ailleurs passer un test rapide de détection du coronavirus à l'entrée. (Belga)