Un hôtel avec 300 chambres sera réservé aux athlètes, ou à un membre d'une délégation, testés positifs au coronavirus, mais ne présentant pas de symptômes ou mineurs en tous les cas, durant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, rapporte dimanche l'agence de presse japonaise Kyodo.Les JO, reportés d'un an en raison de la crise du coronavirus, doivent se dérouler du 23 juillet au 8 août dans la capitale japonaise. Les Jeux Paralympiques sont prévus eux du 24 août au 5 septembre. Les athlètes ou membres d'une délégation, testés positifs, devront être isolés et traités à l'hôtel 24 heures sur 24. Et ce en principe pour une période de quarantaine de dix jours. Selon l'agence Kyodo toujours, le comité d'organisation envisage en effet de réserver un complexe hôtelier situé à quelques kilomètres du village des athlètes dans le quartier du front de mer de Harumi à Tokyo. En outre, jusqu'à 30 véhicules spéciaux doivent être prêts au transport des athlètes contaminés. Selon les directives publiées dans les playbooks des organisateurs en février, les athlètes doivent être testés au moins tous les quatre jours, mais d'après l'agence japonaise, cette fréquence de test devrait être augmentée. Une seconde version de ces playbooks est prévue dans le courant du mois d'avril encore. La recrudescence des cas dans la capitale japonaise et dans ses préfectures a poussé le gouvernement du Japon à durcir ses mesures pour freiner la propagation de l'épidémie. A partir de lundi, les bars et les restaurants, par exemple, doivent ainsi être fermés à 20h00. Les grands événements doivent être limités à 5.000 personnes. Il y a trois semaines, le gouvernement avait levé l'état d'urgence imposé dans la capitale et dans trois préfectures voisines depuis le début du mois de janvier, mais il a dû revoir ses positions. (Belga)