Le personnel du Tec Charleroi a débrayé vendredi matin. L'action, qui devrait entrainer de fortes perturbations sur l'ensemble du réseau carolo, est liée selon la CSC, qui a revendiqué le mouvement, à l'absence de réponses de la direction quant à un problème d'hygiène et à une demande d'un nettoyage renforcé du matériel en cette période de crise sanitaire.Les trois dépôts de la filiale carolo de la Société régionale wallonne du transport (SRWT) sont concernés par l'action. Si bien qu'aucun bus ne semble être sorti vendredi matin dans la région de Charleroi. Le permanent de la CSC a affirmé que les demandes du personnel concernant l'hygiène avaient été formulées début février. Il a encore précisé que l'action intervenait durant les congés scolaires pour éviter de toucher les élèves et les étudiants. De son côté, la direction a évoqué vendredi matin une grève sauvage. (Belga)