Un peu plus de 600 primes vélos ont été demandées à ce jour en Wallonie, a indiqué le ministre régional de la Mobilité, Philippe Henry, lundi, en commission du parlement wallon.Fin novembre, le gouvernement wallon s'était entendu sur l'octroi d'aides financières pour l'achat d'un vélo classique ou électrique utilisé dans le cadre des déplacements entre le domicile et le lieu de travail. Trois millions d'euros avaient été dégagés à cet effet. Quatre mois plus tard, un peu plus de 600 de ces primes ont été demandées. "C'est un succès modéré qui s'explique notamment par le peu de communication autour de la mesure dans l'attente d'un avis de l'autorité de protection des données (APD)", a reconnu le ministre Henry. Dans un avis rendu l'année passée, le Conseil d'Etat avait en effet estimé que l'Autorité de Protection des données devait être consultée en raison du traitement de données à caractère personne, dont la composition de famille, pour l'octroi de la prime. "Le marché du cycle a également fortement perturbé par la crise sanitaire, avec une demande qui a augmenté alors que les usines de production ont été fermées, conduisant à des ruptures de stocks et à des délais importants pour obtenir le vélo désiré", a encore pointé le ministre Henry. Selon ce dernier, le retour des beaux jours devrait toutefois susciter un nouvel engouement pour la prime régionale. (Belga)