L'Islande a enregistré mardi la mort d'une première personne provoquée par le nouveau coronavirus, une sexagénaire souffrant d'une autre pathologie, a annoncé l'hôpital universitaire d'Islande. "Une femme d'une soixantaine d'années, qui luttait déjà contre une maladie chronique, est morte lundi 23 mars au service des maladies infectieuses. Ce décès fait suite à cette pathologie conjuguée à sa contamination par le virus Covid-19", a expliqué dans un communiqué l'établissement, qui a son siège dans la capitale Reykjavík, sans donner davantage d'informations. L'Islande, qui compte quelque 360.000 d'habitants, a enregistré à ce jour 588 cas confirmés de Covid-19. Au même titre que la Corée du Sud ou que l'Allemagne, cette île de l'Atlantique nord a eu recours à un programme de dépistage massif : des tests y ont été jusqu'à présent faits sur 10.301 personnes, soit près de 3% de la population. Dimanche, le ministère de la Santé avait annoncé la fermeture des piscines - dont le très populaire Lagon Bleu - des bars, musées et salons de coiffure, à compter de mardi et les rassemblements de plus de 20 personnes ont été interdits. Les universités et les lycées gardent leurs portes closes depuis le 16 mars mais les collèges, écoles primaires et garderies continuent en revanche d'accueillir du public. (Belga)