L'emploi au sein du secteur horeca tournait à 48% de la normale durant les dernières semaines de juin, selon des données relayées dimanche par le prestataire de services RH SD Worx. Au plus fort de la crise du coronavirus, le secteur avait pu maintenir un taux d'emploi d'environ un cinquième, principalement grâce à la vente à emporter. Le point bas absolu avait été atteint en avril, avec seulement 13,5% de jours travaillés. Le 8 juin, les cafés et les restaurants ont été autorisés à rouvrir leurs portes, y faisant revenir 43% du personnel. Dans les semaines qui ont suivi, ce pourcentage est passé à 48%. Avec l'aviation, le secteur de l'horeca est toujours celui qui recourt le plus aux mesures de chômage temporaire. Les mois d'été devraient être décisifs pour l'emploi au sein de l'horeca, prévoit SD Worx. "Bien sûr, il y a aussi des différences au sein du secteur de l'hôtellerie et de la restauration: les restaurants, cafés et hôtels font mieux que le catering et les restaurants d'entreprise. La restauration événementielle continuera d'être à la traîne tout au long de l'été. Mais tous les sous-secteurs pourraient finalement faire un sérieux bond en avant." (Belga)