Une centaine de communes de Belgique commémorent le bombardement nucléaire au Japon

Publié le à YPRES (Belgium)

Une centaine de communes belges ont commémoré mardi les attaques nucléaires américaines sur Hiroshima et Nagasaki. Il y a 74 ans, les États-Unis ont largué leur première bombe atomique sur la ville japonaise d'Hiroshima. La ville d'Ypres organise, parmi d'autres, un service commémoratif dans le cadre de 'Mayors of Peace', un réseau de villes du monde entier qui prône le désarmement nucléaire.Ypres est la "ville chef de file" en Belgique au sein de l'organisation des 'Mayors of Peace'. Les maires d'Hiroshima et de Nagasaki ont mis en place ce réseau dans les années 1980 dans le but de plaider en faveur du désarmement nucléaire dans les villes du monde entier. L'organisation compte 7.772 villes et communes participantes à travers 163 pays. En Belgique, 375 villes et communes en sont membres, dont une centaine qui participe à la commémoration des attaques nucléaires. Un drapeau des 'Mayors of Peace' a été hissé dans ces communes, suivi d'un discours et d'une minute de silence. Un témoignage d'un survivant de l'attaque a également été lu. Des villes comme Bruges et Louvain participent également à la commémoration. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.