Une marche pacifique contre le racisme et les violences policières a réuni une centaine de personnes, samedi à Namur. Elle était organisée par le Haut conseil des Africains de la province de Namur.La manifestation a débuté devant l'Hôtel de Ville à 16h00, en présence du bourgmestre, Maxime Prévot. Les militants ont ensuite marché pacifiquement dans la rue de Fer et formé une chaîne humaine, tout en gardant leurs distances au vu des mesures sanitaires. "Les violences policières liées au racisme sont une réalité, tout comme la discrimination au logement et à l'emploi", a regretté Stephen Tedajo, président du Haut conseil des Africains de la province de Namur. "C'est notre quotidien et nous exigeons que cela change. Nous avons organisé un colloque sur le sujet avec la Ville en février, il faut maintenant du concret." Il est question de la création d'un observatoire afin de monitorer toutes les déviances commises au quotidien. Le Haut conseil attend aussi des mesures contraignantes. A ce titre, Stephen Tedajo invite notamment les autorités à encourager les CV anonymes, "pour que l'on se recentre sur les qualités réelles et non la race". De son côté, Maxime Prévot a assuré son soutien aux manifestants. Il a également confirmé que le dossier était dans les mains du président du CPAS et que des actions seront formulées prochainement. (Belga)