Une enquête menée par la PJF de Namur a permis l'arrestation de 10 personnes impliquées dans un trafic de drogue rayonnant dans plusieurs régions du pays et à la découverte de 5.500 plants de cannabis, annoncent jeudi la police judiciaire fédérale et la parquet de Namur.Fin 2020, divers éléments ont amené les enquêteurs à localiser une possible plantation de cannabis sur l?entité de Philippeville. Le bâtiment, une maison quatre façades, abritait vraisemblablement plusieurs chambres de culture. "Les différentes vérifications techniques et policières ont permis de mettre à jour la réalité de cette exploitation, ainsi que l?implication possible de plusieurs familles albanophones de la région bruxelloise, mais aussi d?Alost et d?Erpe-Mere. Il a été établi qu?autour de ces organisations criminelles à caractère familial graviteraient plusieurs individus chargés de la partie technique (alimentation électrique, culture proprement dite,...) des exploitations", souligne le parquet. L?enquête de la PJF de Namur a permis de localiser une bonne partie des intervenants dans ce trafic, ainsi que quatre autres lieux de plantations, à Gerpinnes, Braine-le-Comte, La Louvière et Grimbergen. Le 10 mars dernier, l'immeuble de Gerpinnes a fait l?objet d?une intervention de la zone de police Germinalt, et une plantation en activité a été mise au jour et démantelée, pour un total de 900 plants. "Sur décision du juge d?instruction, l?opération a été déclenchée les dimanche 21 et lundi 22 mars derniers.Neuf perquisitions étaient planifiées, à Alost, Braine-le-Comte, Erpe-Mere, Etterbeek, Grimbergen, Jette, La Louvière, Quaregnon et Philippeville. Plus de 80 policiers ont été engagés dont, outre 40 enquêteurs de la PJF de Namur, des membres des PJF de Mons et de Hal-Vilvorde, de la zone de police Montgomery, ainsi que les unités spéciales de la police fédérale. Un appui conséquent a aussi été fourni par les zones de police Boraine, Haute-Meuse et Namur-Capitale, ainsi que par des services de la DCA de Namur," précise le parquet de Namur. Au total, 10 persones ont été interpellées, de la drogue et de l'argent ont été saisis dans plusieurs régions du pays. Une importante somme d'argent a été saisie à Alost. A Braine-le-Comte, 1.600 plants de cannabis ont été découverts et saisis. A Erpe-Mere en Flandre orientale, deux hommes âgés de 22 et 26 ont été interpellés et un kilo de cannabis a été saisi. A Etterbeek, trois suspects de 23, 24 et 31 ans ont été interpellés par les enquêteurs qui ont aussi mis la main sur deux kilos de cocaïne et plus de 5.000 euros. Toujours en Région bruxelloise, un homme de 19 ans a été arrêté à Jette. A Grimbergen, deux hommes de 19 ans et 37 ans ont été interpellés, et 1.000 plants arrivés à maturité ont été détruits. A La Louvière, une plantation en cours d?installation (800 pots) a été découverte. A Philippeville, c'est une exploitation d?une capacité de 1.500 plants (récemment récoltés, vraisemblablement début mars) qui a été démantelée. Enfin à Quaregnon, une dame de 43 ans a été interpellée. Plusieurs véhicules et de nombreux téléphones portables ont aussi été emportés par les enquêteurs. Lundi dernier, les dix personnes interpellées ont été placées sous mandat d?arrêt par un juge d?instruction et incarcérées dans divers établissements pénitentiaires de la région. Deux personnes ont encore été présentées au juge d?instruction mercredi. Une femme de 43 ans a été placée sous mandat d?arrêt, et un homme d?une vingtaine d?années a été libéré. Selon la police, une plantation de 1.000 plants de cannabis rapporte 200.000 euros par récolte. (Belga)