L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes a édité une nouvelle brochure d'information destinée aux parents d'enfants intersexes, ainsi qu'une vidéo pour informer et sensibiliser les jeunes, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. L'édition de cette brochure s'inscrit dans le cadre de la Journée internationale de la solidarité intersexe, qui se tiendra le 8 novembre. Chaque jour, cinq enfants naissent en Belgique avec une variation au niveau des caractéristiques sexuelles, ce qui correspond à peu près à un enfant sur 60 ou 1,7% de la population, rapporte l'institution publique fédérale. Et de rappeler qu'une variation intersexe est un phénomène naturel : les personnes naissent avec un corps qui ne répond pas à la définition normative d'un homme ou d'une femme. Selon l'Institut, les enfants qui présentent une variation intersexe sont parfois soumis à des interventions inutiles en raison d'un manque de connaissances de la part de certains médecins moins spécialisés, ou parce que l'on veut "normaliser" leur corps. "En général, ces interventions ont lieu même si la vie de l'enfant n'est pas menacée, et sans son consentement", regrette-t-il. "Les adultes présentant une variation intersexe indiquent souvent qu'ils/elles auraient préféré faire eux/elles-mêmes un choix éclairé." La brochure d'information a été pensée dans le but de présenter aux parents des informations, des témoignages d'autres parents et de (jeunes) adultes ainsi que les coordonnées d'organisations de la société civile et d'associations de personnes confrontées à la même expérience qu'eux. L'Institut a également réalisé une vidéo destinée aux jeunes, qui explique ce qu'est une variation intersexe. Par ailleurs, l'organisme encourage le nouveau gouvernement à travailler sur de nouveaux plans d'action interfédéraux contre la discrimination et à y inclure des mesures concrètes visant à protéger les personnes intersexes. (Belga)