Environ 400 personnes, selon les organisateurs, sont rassemblés ce samedi soir sur la place de l'Albertine à Bruxelles pour une nuit blanche autour de la question de la régularisation des sans-papiers. La police de Bruxelles-Ixelles a confirmé qu'une centaine de personnes étaient présentes au début de l'événement vers 18h30 et que le rassemblement était toléré jusqu'à tout du moins 23h30."Il n'y a eu aucun mot pour les sans-papiers lors des nombreux Conseils nationaux de sécurité", relève Serge Bagamboula, porte-parole de la Coordination des sans-papiers, mouvement à l'initiative de l'événement. "On a uniquement comme droits l'accès à la santé et à l'éducation pour les enfants. Mais qui peut vivre avec seulement ces deux droits ? On a perdu toute dignité en en restant là. Les gens aspirent à travailler, à se rendre utile, pour eux, pour les pays d'où ils viennent, pour les pays qui les accueillent..." Le groupe plaide pour la régularisation des personnes et pour l'intégration des sans-papiers dans l'Etat de droit belge. Il demande un changement de cap vers une politique d'immigration et d'intégration durable. Il a été question de l'exploitation subie et de situations de détresse taxées d'intenables et d'inhumaines. (Belga)