Ysaline Bonaventure (WTA 121) avait le sourire aux lèvres, mardi à New York, après avoir remporté le tout premier match de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem afin de se hisser au deuxième tour de l'US Open. Sur le court n°11, la Stavelotaine, 26 ans depuis le 29 août, a fait parler la qualité de ses coups de fond pour battre la Chinoise Shuai Zhang (WTA 38), 31 ans, tête de série n°25, 4-6, 6-3, 6-2 après 1h45 de jeu. "Je suis super contente", s'est-elle exclamée après sa victoire. "Je l'attendais depuis tellement longtemps. J'étais un peu stressée et je pense que cela s'est vu dans le premier set. Et puis, j'ai vraiment réussi à me libérer et à me lâcher les coups. Et c'est ce qui a fait la différence. Mon dernier match à Cincinnati avait été assez décevant et puis, je me suis dit que ce n'était pas tous les jours, vu mon classement, que j'avais une opportunité d'être dans le tableau final d'un tournoi du Grand Chelem. Si la situation avait été normale, cela n'aurait pas été le cas et j'ai mis toute mon énergie positive dans mes frappes", a ajouté la Liégeoise, qui a frappé 37 coups gagnants contre 12 seulement à son adversaire. La troisième fois aura donc été la bonne pour Ysaline Bonaventure en Grand Chelem, après des défaites au premier tour à l'Open d'Australie et à Wimbledon en 2019. L'appétit venant en mangeant, elle espère évidemment aller plus loin alors qu'elle affrontera jeudi la gagnante du match entre la Française Alizé Cornet (WTA 56) et l'Américaine Lauren Davis (ATP 65). "Il n'y avait pas plus d'euphorie après la balle de match, car je n'ai gagné qu'un seul match. Je ne peux, et je ne veux pas, m'en contenter", a-t-elle poursuivi. "J'ai vraiment envie d'aller plus loin dans le tournoi", ajouta la N.5 belge, qui se rapproche du top-100. "Cornet comme Davis sont deux joueuses très fortes physiquement et qui ramènent beaucoup de balles. Ce sont des combattantes. Il faudra que je sois agressive, un peu comme aujourd'hui, même si je m'attends à devoir jouer plus de balles que contre Zhang. C'est dommage qu'il n'y ait pas de public, mais je sais que je peux compter sur beaucoup de soutien à la maison." (Belga)