Kirsten Flipkens entame ce lundi à New York le douzième US Open de sa carrière. La petite Campinoise, 34 ans, lauréate chez les juniores en 2003, rencontrera sur le court N.7, en dernier match de la journée, la Suédoise Rebecca Peterson (WTA-48), 25 ans, tête de série N.32 du tableau, balayée la semaine dernière 6-0, 6-2 au premier tour du tournoi WTA sur dur de Cincinnati par Elise Mertens. "Affronter une tête de série, même si le 'cut' cette année est très bas vu les nombreux forfaits, n'est jamais un tirage idéal", a-t-elle expliqué dimanche. "Je ne la connais pas vraiment non plus, puisque je ne l'ai encore jamais rencontrée. Je sais juste qu'elle aime s'appuyer sur son coup droit pour dicter les échanges. Il se peut que j'aille encore demander l'une ou l'autre info à Robbe (Ceyssens, le coach d'Elise Mertens, ndlr), mais Elise ne pratique pas le même tennis. Je vais dès lors surtout devoir partir de mes points forts et m'adapter au fil du match." Le meilleur résultat de Kirsten Flipkens à New York reste un troisième tour atteint en 2009 contre une certaine Kim Clijsters. Et même si elle aimerait évidemment signer une belle performance cette année, elle n'en fait pas une fixation. "Je prends les choses comme elles viennent", a-t-elle poursuivi. "J'ai pu disputer pas mal de matches la semaine dernière au tournoi de Cincinnati. Je suis contente. Cela m'a permis de trouver mes marques, de prendre confiance et me mettre dans l'ambiance particulière ici à Flushing Meadows. L'US Open est le tournoi du Grand Chelem le plus bruyant, mais cette fois ce sera nettement plus calme. Je pense aussi que ce sera un tournoi très ouvert, vu les circonstances. À Cincinnati, il y a déjà eu beaucoup de surprises. Je ne sais par exemple pas si Osaka a récupéré de sa blessure. Ces derniers jours, je me suis bien entraînée, notamment avec l'Américaine Brady, Alison Van Uytvanck et Greet Minnen. Et j'espère que je pourrai le montrer en match." (Belga)