La Française Kristina Mladenovic et sa partenaire de double la Hongroise Timea Babos, lauréates du dernier Open d'Australie et tête des série N.1 à Flushing Meadows, ont été disqualifiées du tableau de double féminin de l'US Open, sur décision des autorités sanitaires locales, a annoncé samedi la Fédération américaine de tennis (USTA). Cette décision s'appuie sur le fait que Mladenovic fait partie des joueurs et joueuses ayant côtoyé Benoît Paire testé positif au coronavirus et exclu du tournoi il y a une semaine. Elle doit à ce titre "rester en quarantaine, dans sa chambre", dit l'instance dans un communiqué où elle explique que ce sont les autorités sanitaires du comté de Nassau qui l'a ordonné. "Les responsables de la santé publique du comté de Nassau, dans l'État de New York, ont émis des avis de quarantaine pour toutes les personnes ayant été en contact étroit prolongé avec une personne qui a été testée positive au Covid-19", est-il indiqué. "Comme les joueurs résident dans le comté de Nassau, les avis de quarantaine empêchent ces personnes de se rendre au centre national de tennis Billie Jean King à New York", ajoute l'USTA, précisant être tenue de se conformer aux directives au niveau de l'État de New York, de la ville de New York et du comté de Nassau. "Toutes les personnes identifiées comme ayant été en contact étroit prolongé avec le joueur infecté seront mises en quarantaine dans leurs chambres pour le reste de leur période de quarantaine. Kristina Mladenovic est l'une de ces personnes, et alors que la compétition de double féminin a commencé, la paire (qu'elle compose) avec Timea Babos a été disqualifiée de l'US Open", conclu le communiqué. Cette décision, résultant d'une situation pourtant similaire, n'est pas du tout de la même teneur que pour le match de simple masculin entre Adrian Mannarino et Alexander Zverev la veille. Mannarino, qui a également été en contact étroit avec Benoît Paire, a lui pu jouer son 3e tour, perdu face à l'Allemand, l'USTA ayant finalement bénéficié du feu vert des autorités après d'âpres négociations, qui ont retardé la rencontre de presque trois heures. . (Belga)