Serena Williams (WTA 8). 38 ans. Lauréate de 23 levées du Grand Chelem, dont 6 US Open. Telle sera l'adversaire d'Elise Mertens (WTA 18) en demi-finale à Flushing Meadows si la Limbourgeoise parvient à battre Victoria Azarenka (WTA 27), mercredi en ouverture de la 'night session' à New York. Dans le stade Arthur Ashe, l'Américaine a remporté le duel des mamans contre la Bulgare Tsvetana Pironkova, 33 ans, 4-6, 6-3, 6-2. "C'est la preuve que les mamans sont des dures à cuire", a-t-elle souri. "Si vous pouvez donner naissance à un bébé, vous êtes capable de tout. Et je pense que cela s'est vu aujourd'hui. Tsvetana a joué de manière incroyable. J'ai du mal à imaginer qu'il s'agissait de son premier tournoi depuis trois ans (depuis Wimbledon en 2017, ndlr). Je serais incapable de faire une chose pareille. Je pouvais à peine gagner un match à mon retour. Je ne suis pas bien entrée dans la partie. Pour l'une ou l'autre raison, j'avais les jambes lourdes, mais au fur et à mesure, j'ai trouvé de l'énergie. Le premier jeu du troisième set a été très important. Même si je gardais mon service, cela aurait été différent de servir à 5-4 plutôt qu'à 5-2." C'est la 14e fois de sa carrière que Serena Willams se retrouve en demi-finale à l'US Open, où après deux finales perdues en 2018 et 2019 contre Naomi Osaka et Bianca Andreescu, elle espère enfin renouer avec la victoire pour égaler le record de 24 titres du Grand Chelem de l'Australienne Margaret Court. Ce jeudi, en demi-finale, elle affrontera donc la gagnante du match entre Elise Mertens et Victoria Azarenka. "Je vais devoir être un peu meilleure, car je dois réaliser que certaines de mes adversaires se disent que comme elles jouent contre Serena, elles peuvent fermer les yeux et frapper le plus fort possible sans que cela ait de l'importance, vu qu'elles n'ont rien à perdre", a-t-elle poursuivi. "Il faut que j'y sois préparée et que je réagisse un peu plus tôt. Maintenant, l'important n'est pas la manière dont vous commencez le match, mais bien comment vous le finissez. Et je suis prête à jouer trois sets lors de chaque match si besoin. Une victoire est une victoire. L'âge n'est qu'un chiffre, vous savez, et si vous le voulez, avec la technologie et le temps, vous pouvez aujourd'hui le prolonger." (Belga)