Alison Van Uytvanck (WTA 60) va tenter de remporter lundi à l'US Open son première victoire depuis la reprise du circuit WTA après l'interruption due au Covid-19. La Grimbergeoise, 26 ans, retrouvera sur le court N.14, en dernier match de la journée, l'Italienne Camila Giorgi (WTA 73), 28 ans, qu'elle n'a jamais battue en trois précédentes confrontations. "Je suis excitée de rejouer un tournoi du Grand Chelem, mais cela va tout de même être bizarre", a-t-elle confié dimanche. "Il n'y aura pas de spectateurs, pas de juges de ligne... Ce sera très particulier. Giorgi n'est pas une adversaire facile. C'est quelqu'un qui joue vite et frappe fort. Il y aura des moments où je devrai tâcher de survivre, de lui faire jouer une balle supplémentaire, et de varier aussi si j'en ai l'occasion. Il ne faudra pas non plus avoir de creux. Si elle est 'on fire', ce sera très difficile, mais je sais également qu'elle peut faire des fautes." Alison Van Uytvanck n'a gagné qu'un seul match en six participations à Flushing Meadows, l'an dernier contre la Slovaque Viktoria Kuzmova. Battue par la Néerlandaise Arantxa Rus (WTA 72) au premier tour du tournoi WTA de Cincinnati, le week-end dernier, la N.2 belge a profité de la semaine écoulée pour tâcher de trouver de meilleures sensations sur le ciment. "L'évolution a été positive. J'avais un peu mal au poignet gauche avant mon arrivée à New York et j'ai d'abord pris deux jours de repos", a-t-elle poursuivi. "Ensuite, je me suis remise au travail et j'ai essayé de régler mes coups d'attaque. Je me suis entraînée avec Garcia, Dodin et je touche bien la balle. J'espère que je réussirai à transposer cela en match, que je perde ou que je gagne, mais au moins que je retrouve mon niveau. Ce serait déjà agréable et c'est un peu l'objectif." (Belga)