Charline Van Snick, Anne-Sophie Jura, Jorre Verstraeten et Dirk Van Tichelt, les quatre judokas belges engagés lors de la première journée du Grand Chelem de Paris, ont tous été éliminés dès leur premier combat, samedi au palais omnisports de Paris-Bercy. Charline Van Snick (IJF 9) a été éliminée dès son premier combat en catégorie des -52 kg. La Liégeoise, 9e mondiale, exemptée de premier tour, s'est inclinée sur waza-ari au golden score au deuxième tour face à la Sud-Coréenne Bokyeong Jeong (IJF 23). En -48 kg, Anne-Sophie Jura (IJF 43), bye au 1er tour, a été battue dans son premier combat par l'Espagnole Laura Martinez Abelenda (IJF 12). "Je lui ai offert la victoire en n'attaquant pas de manière assez agressive, ce qui a été considéré à juste titre comme une fausse attaque", explique la Boraine. "Je me sentais bien mais cette faute stupide m'a rendue nerveuse. Je sais qu'un combat ne se passe pas toujours comme prévu mais je dois mieux réagir". Chez les messieurs, Jorre Verstraeten (IJF 24) a perdu son premier combat en moins de 60 kg face au Français Walide Khyar (IJF 19). Dirk Van Tichelt a subi le même sort en -73 kg. Exempté de 1er tour, le Campinois de 35 ans a été sorti dès son premier duel, face au Tadjik Somon Makhmadbekov (IJF 19), vainqueur sur ippon. "Je savais que c'était un grand talent, mais je suis fâché sur moi", a déclaré Van Tichelt. "Tout se passe bien à l'entraînement mais pas en compétition. J'avais l'impression que je dominais physiquement mon adversaire mais il m'a complètement surpris". Dimanche, ce sera au tour de Gabriella Willems et Roxane Taeymans (-70 kg) et Sami Chouchi et Matthias Casse (-81 kg) de monter sur les tatamis de Paris-Bercy. (Belga)