La Région bruxelloise et la Ville de Bruxelles planchent actuellement sur l'ouverture d'un centre de distribution de nourriture pour les réfugiés, à côté de l'actuel hub humanitaire implanté à l'avenue du Port, a indiqué lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS).Celui-ci était interrogé par le PTB au sujet de l'attitude de la Ville à propos de l'accueil de réfugiés du camp de Moria, sur l'île de Lesbos, ravagé par le feu. Sans se prononcer de manière précise à ce sujet, hormis en dénonçant la caractère "inacceptable" de la situation sur le plan humanitaire, le bourgmestre socialiste a souligné que pas une seule commune de Belgique n'accueillait autant de réfugiés que la Ville de Bruxelles. Selon lui, celle-ci propose actuellement 3.200 places pour différentes catégories de SDF (réfugiés, candidats à l'asile, sans droits, sans papiers, ...). "Dans l'attente d'une vraie solution pour l'accueil des réfugiés -qui ne dépend pas de la Ville, a-t-il glissé au passage-, nous travaillons à une société plus juste et solidaire. Avec la Région, nous avons sans doute trouvé une solution pour la distribution de nourriture", a-t-il ajouté, citant ensuite le site de PSA, à côté du hub humanitaire, le long de l'avenue du Port. A entendre le bourgmestre, un accord définitif avec les différents partenaires sur une location du lieu et sa gestion devrait tomber d'ici le début du mois d'octobre. (Belga)