Depuis le début de la campagne de vaccination, 21 personnes sont décédées en Belgique après avoir reçu le vaccin contre le coronavirus. Mais aucun lien de causalité formel entre la vaccination et les décès n'a encore été établi, selon une communication de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) sur son site web jeudi.Depuis le 7 janvier, l'AFMPS publie chaque semaine un aperçu cumulatif des effets indésirables signalés après l'administration d'un vaccin Covid-19 en Belgique. Au 2 février, 285.765 premières doses et 21.159 secondes doses de vaccins avaient été administrées en Belgique. Depuis le début de la campagne de vaccination, un total de 467 rapports d'effets indésirables ont été enregistrés dans notre pays. Sur ce nombre, 461 étaient relatifs au vaccin Pfizer/BioNtech et 6 au vaccin de Moderna. 74 de ces rapports ont été jugés "sérieux". Selon l'AFMPS, la plupart des effets indésirables signalés sont connus et sont décrits dans le résumé des caractéristiques du produit et dans la notice du vaccin. Ces effets indésirables disparaissent généralement dans les quelques jours suivant la vaccination. Dans 21 des 467 rapports belges, un décès a été signalé. Selon l'agence des médicaments, le fait que ces décès ne présentent pas un tableau clinique commun est un élément "plutôt rassurant", tout comme le fait que les décès se soient produits après une période de temps différente. L'évaluation des décès a également pris en compte les manifestations cliniques ou les symptômes présents avant la vaccination et l'évolution naturelle de ces conditions, ainsi que l'état général du patient. "A ce jour, aucun lien de causalité formel avec le vaccin Covid-19 n'a été établi", souligne l'AFMPS. (Belga)