Dans le cadre du règlement de procédure de l'affaire "Paris bis", prévu début février devant la chambre du conseil de Bruxelles, le parquet fédéral a l'intention de demander le renvoi en correctionnelle, pour "participation aux activités d'un groupe terroriste" en tant que membres, de l'ensemble des inculpés non réclamés par la justice française, soit une femme et 13 hommes dont deux (Sammy Djedou et Youssef Bazarouj) présumés morts en Syrie, selon une information publiée lundi par la Dernière Heure (DH) et confirmée à bonne source. Le parquet fédéral se refuse à ce stade à tout commentaire.Les principaux inculpés pour les attentats de Paris ont été remis aux autorités judiciaires françaises et seront jugés devant la cour d'assises de Paris à partir du 8 septembre 2021. Le procès "Paris bis" est un dossier périphérique au dossier principal des attentats à Paris instruit en France. Il vise plusieurs "petites mains" vivant en Belgique. Elles auraient été impliquées de manière indirecte dans les attentats commis dans la capitale française, par exemple en ayant loué des logements ou des voitures pour les auteurs, en leur ayant prêté du matériel divers ou encore en leur ayant fourni ou fabriqué des faux documents d'identité. (Belga)