L'administration Biden, qui veut inciter les Américains à se faire vacciner, a annoncé mercredi que les petites et moyennes entreprises accordant un congé payé à leurs salariés pour recevoir leur injection et se remettre d'éventuels effets secondaires bénéficieront désormais d'un crédit d'impôt.Les entreprises de moins de 500 salariés "peuvent recevoir un crédit d'impôt si elles offrent un congé à leur employés qui se font vacciner et pour la durée nécessaire à se rétablir du vaccin", a indiqué le département du Trésor dans un communiqué. "Par exemple, si un employeur éligible offre à ses employés un jour de congé payé afin de se faire vacciner, l'employeur peut bénéficier d'un crédit d'impôt égal au salaire versé aux employés pour cette journée", est-il détaillé. La mesure sera financée par les fonds débloqués par le plan de relance de près de 2.000 milliards de dollars de Joe Biden, qui a été adopté début mars par le Congrès et ratifié par le président américain. Cette initiative vise à encourager la population à se faire vacciner, dans un pays où les salariés sont loin d'avoir tous accès à des congés payés. Pour ceux qui en bénéficient, la durée moyenne varie, selon le secteur d'activité et l'ancienneté, de 9 à 23 jours par an, selon les données officielles du Bureau des statistiques de l'emploi (BLS). Quant aux congés maladie, 73% des travailleurs du secteur privé en bénéficiaient en 2019, ceux-ci étant d'une durée moyenne de 7 jours par an, toujours selon les données du BLS. La Maison Blanche a également annoncé mercredi que les Etats-Unis atteindraient cette semaine l'objectif fixé par Joe Biden d'administrer 200 millions d'injections de vaccin contre le Covid-19 dans les 100 premiers jours de sa présidence. Tous les adultes américains sont éligibles à la vaccination depuis le 19 avril. (Belga)