Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) a commandité une enquête sur dix écoles francophones de la périphérie bruxelloise pour vérifier qu'elles atteignent bien les compétences finales déterminées par la législation flamande, rapporte De Standaard jeudi. Ces dix écoles francophones établies dans des communes flamandes sont subsidiées à hauteur de 13 millions d'euros par les autorités flamandes, mais suivent les objectifs pédagogiques fixés par la Communauté française. Ces écoles sont d'ailleurs soumises au contrôle des inspecteurs de l'enseignement de la FWB. Chaque année, ces écoles demandent une dérogation à la Flandre pour pouvoir agir de la sorte, mais le ministre Ben Weyts veut maintenant conditionner cette dérogation à une enquête de qualité préalable. La commission indépendante désignée par le ministre devra vérifier si ces écoles poursuivent des objectifs pédagogiques semblables aux écoles flamandes, et si elles accordent suffisamment d'attention à l'enseignement du néerlandais en leurs murs. Le gouvernement flamand prendra sa décision sur leur demande de dérogation d'ici la fin de cette année. Selon le ministre, il s'agit là "d'une situation absurde qui dure depuis des années. Il est temps d'objectiver cette discussion". Il y a dix ans, le gouvernement flamand avait déjà essayé par décret de soumettre les écoles francophones sur sol flamand aux services de l'inspection scolaire flamande, mais la mesure avait été retoquée par la Cour constitutionnelle. (Belga)