World Athletics, l'instance mondiale de l'athlétisme, a décidé jeudi d'expulser la Fédération russe (RUSAF) comme membre de Word Athletics si elle n'effectue pas d'ici le 15 août les paiements en souffrance d'une amende de 5 millions de dollars et des frais de 1,31 million de dollars. La RUSAF est suspendue depuis novembre 2015 en raison des pratiques de dopage à grande échelle dans le pays, mais une affaire de violation des règles de localisation, les 'whereabouts', de la part du sauteur en hauteur Danil Lysenko et de faux documents de la part de fonctionnaires de la RUSAF a ajouté de la tension. World Athletics avait précédemment prolongé la suspension et interrompu le traitement des demandes des athlètes russes de participer à des compétitions internationales en tant qu'athlètes neutres après que la Russie n'a pas effectué pour le 1er juillet l'amende infligée (10 millions de dollars, dont 5 avec sursis) dans le cadre de l'affaire Lysenko. Rune Andersen, à la tête du groupe de travail sur le dopage de World Athletics, a expliqué dans une conférence de presse virtuelle que l'expulsion potentielle de la RUSAF sera étudiée lors du Congrès de l'institution en 2021 si les paiements en souffrance ne sont pas effectués d'ici le 15 août. De plus, un plan de réintégration définitif doit également être approuvé d'ici le 30 septembre pour que la procédure d'expulsion soit suspendue. Andersen a déclaré que le ministère russe des Sports avait promis le paiement dans les délais. Le président de World Athletics Sebastian Coe a déclaré que l'expulsion serait très grave pour la Russie. "Le de retour à partir de ce point est très difficile", a-t-il affirmé. D'une manière plus générale, il a ajouté: "Dans de nombreux cas, nous avons été une voix solitaire en tant que sport dans ce domaine." (Belga)