L'athlète ougandais Joshua Cheptegei a amélioré le record du monde de mercredi à 10.000 mètres à Valence. Un peu plus tôt sur la même piste espagnole l'Ethiopienne Letesenbet Gidey s'était emparé du record du monde du 5000 m féminin. "Je voulais être à la hauteur des attentes de l'organisation, qui a rebaptisé la compétition "Journée du record du monde", a répondu Cheptegei après coup. "Mais surtout, c'est un rêve devenu réalité. J'ai essayé de faire l'histoire pendant un certain temps et maintenant j'y arrive. Mon intention est de montrer que l'athlétisme est toujours attrayant, et j'espère qu'avec cet exploit, je pourrai aussi donner de l'espoir à tous ceux qui luttent en ces temps de coronavirus. Au fait, je voudrais demander un suivi plus strict des mesures contre le coronavirus, afin que nous puissions revenir à la normale plus rapidement". L'Ougandais a de grands projets pour les prochaines années. "Ma soif n'est pas encore étanchée, je veux montrer des choses encore plus pointues dans les années à venir", a-t-il conclu. Gidey a évoqué également sa propre performance. "Comment je me sens ? Très heureuse bien sûr. Je rêve de cela depuis longtemps. C'est quelque chose de très grand que je peux accomplir. D'ailleurs, Valence est un endroit agréable pour courir, je dois dire que j'espère pouvoir m'y rendre plus souvent. Je suis également heureuse que le record reste en Ethiopie, car je succède à Tirunesh Dibaba, une de mes idoles". (Belga)