Wout van Aert (Jumbo-Visma) a remporté la 55e édition de l'Amstel Gold Race (WorldTour), dimanche aux Pays-Bas. Après 13 tours d'un circuit local de 16,9 kilomètres, soit 218 bornes, le Belge s'est imposé pour une infime avance devant le Britannique Thomas Pidcock (INEOS-Grenadiers). L'Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe) a pris la 3e place.La victoire entre les trois hommes s'est jouée au sprint. Voyant le groupe principal revenir à toute allure, Wout van Aert a lancé le sprint. Pidcock a déboité, comme lors de sa victoire mercredi à la Flèche Brabançonne, mais a échoué à quelques millimètres. Il a d'ailleurs fallu plusieurs minutes pour que le jury donne un résultat provisoire. C'est la 21e victoire en carrière pour le Belge de 26 ans, lui qui a enlevé notamment Gand-Wevelgem cette saison. Le top 5 est complété par l'Australien Michael Matthews (Team BikeExchange) et l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar). A 12 kilomètres de l'arrivée, le trio Pidcock - Van Aert - Schachmann s'est porté en tête, s'extirpant d'un groupe royal qui comportait notamment Julian Alaphilippe, Michal Kwiatkowski, Richard Carapaz, Bauke Mollema, Michael Woods, Michael Matthews, Sergio Higuita, Jakob Fuglsang, Guillaume Martin et Alejandro Valverde. En tout début de course, un groupe de dix hommes a pris la poudre d'escampette dès le troisième kilomètre de course avec cinq Belges : Edward Theuns (Trek-Segafredo), Stan Dewulf (AG2R Citroën), Sébastien Grignard (Lotto Soudal), Loïc Vliegen (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) et Kenny Molly (Bingoal Pauwels Sauces WB). Accompagnés du Français Julien Bernard (Trek-Segafredo), du Néerlandais Maurits Lammertink (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), de l'Américain Chad Haga (DSM), du Sud-Africain Ryan Gibbons (UAE Team Emirates) et du Norvégien Anders Skaarseth (Uno-X Pro Cycling Team, ils ont compté jusqu'à plus de 4 minutes d'avance sur le peloton. A 50 kilomètres de l'arrivée, une chute a notamment impliqué trois Belges dont Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), considéré par son champion du monde d'équipier Alaphilippe comme un pion important du 'Wolfpack'. Au prix d'un incroyable effort, il a malgré tout pu effectuer la jonction. Le peloton a fondu sur le groupe de tête, dont s'était extirpé Loïc Vliegen, à la faveur de l'avant-dernière ascension du Cauberg, à 35 bornes de la ligne. Le Liégeois, après dix kilomètres d'efforts solitaires, a été repris par Dewulf et le Néerlandais Ide Schelling (BORA-hansgrohe). Ce dernier a directement déposé les deux Belges avant d'être avalé par les favoris dans le Cauberg. Apparu très facile, le Slovène Primoz Roglic, équipier de Wout van Aert, a été victime d'un problème technique dans l'ascension, au pire des moments, laissant partir les favoris à la victoire finale. Wout van Aert succède au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur en 2019 de la dernière édition. En début de journée, la Néerlandaise Marianne Vos a remporté la course dames pour la première fois de sa carrière. Elle a devancé ses compatriotes Demi Vollering (SD Worx) et Annemiek Van Vleuten (Movistar). (Belga)