Wout van Aert (Jumbo-Visma), l'un des grands animateurs de la saison écoulée, visera en 2021 les classiques et les Jeux Olympiques de Tokyo. "Le contre-la-montre olympique est une chance que je ne veux pas laisser filer", a déclaré le Sportif belge de l'année dans une vidéo publiée vendredi par son équipe.En 2020, Van Aert s'est offert le premier Monument de sa carrière, Milan-Sanremo, ainsi qu'une classique de prestige, les Strade Bianche. Il a ensuite échoué de peu, seulement devancé par Mathieu van der Poel, au Tour des Flandres. "Après l'an passé, je pense que je peux avoir confiance dans mes chances dans tous les Monuments", a expliqué Van Aert. "C'est une grosse déclaration, je m'en rends compte moi-même, mais je compte poursuivre dans cette voie." Après les classiques printanières, Van Aert s'alignera au Tour de France (du 26 juin au 18 juillet), a précisé vendredi la formation néerlandaise. Puis viendront les Jeux Olympiques (23 juillet-8 août) avec la course sur route le 24 juillet et le contre-la-montre le 28 juillet. En tant que vice-champion du monde tant du contre-la-montre que de l'épreuve en ligne, 'WVA' représentera certainement l'une des plus belles chances de médailles dans le camp belge. "Ce que je trouve extraordinaire avec les Jeux, c'est ce que c'est le seul événement où, certes tu vas pour gagner, mais en tant que cycliste, la deuxième et la troisième places ont aussi énormément de valeur", a détaillé Van Aert. "Une médaille olympique est vraiment exceptionnelle. Cela ne veut pas dire que j'y vais pour une médaille, j'y vais pour gagner, comme toujours. Le contre-la-montre olympique est une chance que je ne veux pas laisser filer." "J'ai un peu étudié le parcours", a poursuivi Van Aert. "Je ne suis encore jamais allé au Japon, mais de nos jours, on peut se faire une idée en regardant en ligne. C'est un parcours difficile, avec des montées et des descentes. Par rapport aux Mondiaux d'Imola, c'est plus difficile. J'ai le sentiment de m'améliorer dans les chronos. Les Mondiaux m'ont donné confiance dans le fait que je peux encore faire mieux. Quand les classiques seront terminées, l'un de mes points d'attention sera certainement de travailler le chrono en vue de Tokyo." (Belga)