Sébastien Ogier (Toyota Yaris) occupe la tête du Rallye de Monza, 7e et avant-dernier rendez-vous du championnat du monde WRC, à l'issue de la journée de samedi, en Italie. Le Français peut se contenter de gérer son avantage pour aller chercher un 7e titre mondial, suite aux retraits d'Elfyn Evans, leader au WRC et Thierry Neuville, alors qu'il reste trois spéciales au programme dimanche.Sébastien Ogier et son co-pilote Julien Ingrassia, comptent 17.1 secondes d'avance sur l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai) et 22.1 sur l'Estonien Ött Tanak (Hyundai), tenant du titre, 3e. La voie est ouverte pour le Français qui doit inscrire 15 points de plus qu'Evans pour être sacré. Les événements se sont précipités samedi pour la 3e journée de course. Dans l'ES11, la 5e spéciale de la journée, le Gallois Elfyn Evans est sorti dans un virage sur une route enneigée et glissante au bas d'une paroi rocheuse. "Les deux pilotes sont OK, mais ils ne repartiront pas aujourd'hui", avait tweeté l'écurie Toyota Gazoo Racing WRT. Contraint de se retirer lui vendredi après avoir foncé dans un bloc de béton à une chicane, Thierry Neuville, 3e au classement WRC et autre rival dans la course au titre, n'a pu repartir samedi comme le lui autorise le règlement. Sa Hyundai n'a pu en effet être réparée. Samedi, l'ES10, avait été annulée en raison de la sortie de route du Norvégien Ole Christian Veiby dont la Hyundai bloquait la route. L'ES12 n'a pu se dérouler comme prévu en raison d'un trop plein de neige. Le dernier tronçon de la journée a été disputé sur le circuit de Monza. Au classement WRC, Evans comptait 111 points avant ce dernier rallye d'une saison écourtée par la crise sanitaire, pour 97 à Ogier et 87 à Neuville. Une victoire en Rallye rapporte 25 points. A noter aussi, côté belge, l'abandon de Maxime Potty et Loïc Dumont (Skoda Fabia R5), sortis de la route lors de la première spéciale de cette troisième journée de course. Le duo pointait alors en 35e position au classement général. Dimanche, trois spéciales pour un total de 40,25 kilomètres sont au programme. Si Elfyn Evans décidait de reprendre le Rallye dimanche, il ne pourrait inscrire que 5 points au mieux en cas de succès dans la Power Stage. Champion du monde à six reprises, de suite entre 2013 et 2018 (4 fois avec Volkswagen Polo et 2 sur Ford Fiesta), Sébastien Ogier avait vu sa série interrompue l'an dernier par Ött Tanak. Le Français compte 48 victoires en Rallye à son palmarès. (Belga)