Naomi Osaka (WTA 3) a renoncé samedi à Melbourne à disputer sa demi-finale du Gippsland Trophy, l'un des trois tournois WTA préparatoires à l'Open d'Australie, contre Elise Mertens (WTA 20), offrant du même coup à la Limbourgeoise un passage direct pour la finale. La Japonaise, 23 ans, qui n'avait plus joué depuis son triomphe à l'US Open en septembre dernier, a préféré se retirer de l'épreuve par précaution en raison d'un pépin physique, sans donner plus de détails."Je m'excuse auprès de Tennis Australia et des fans d'être contrainte de déclarer forfait aujourd'hui", a-t-elle confié samedi midi dans un communiqué très laconique. "J'ai une petite blessure persistante et, avec l'Open d'Australie en point de mire, je dois me montrer prudente. J'ai hâte de retrouver la compétition la semaine prochaine." Ce n'est pas la première fois que Naomi Osaka, qui avait battu vendredi en quart de finale la Roumaine Irina-Camelia Begu (WTA 79) agit de la sorte à la veille d'une levée du Grand Chelem. L'automne dernier, au tournoi de Cincinnati, délocalisé à New York en raison de la pandémie du Covid-19, la protégée du Trudonnaire Wim Fissette avait également renoncé à disputer la finale contre la Biélorusse Viktoria Azarenka, après avoir justement battu Elise Mertens. À l'époque, elle avait invoqué une blessure à la cuisse gauche. Mais cela ne l'avait pas empêchée de triompher deux semaines plus tard à Flushing Meadows. Tête de série n°7 du tableau, Elise Mertens, 25 ans, rencontrera dimanche en finale la gagnante du match opposant la Russe Ekaterina Alexandrova (WTA 33), 26 ans, tombeuse de Simona Halep (WTA 2), à l'Estonienne Kaia Kanepi (WTA 94), 35 ans. Il s'agira de la neuvième finale sur le circuit pour la n°1 belge, qui tentera de remporter un sixième titre, son dernier datant du tournoi WTA de Doha, en février 2019. (Belga)