Elise Mertens (WTA 21) a rendez-vous avec une nouvelle joueuse russe, ce samedi en demi-finale à Linz, pour tenter de terminer son année 2020 en beauté en atteignant une deuxième finale d'un tournoi du circuit, après celle à Prague à la mi-août. La Limbourgeoise, 24 ans, tête de série n°2, affrontera Ekaterina Alexandrova (WTA 33), 25 ans, tête de série n°4, qui l'a battue 6-4, 6-2 sur le gazon de Rosmalen l'an dernier lors de leur unique précédente confrontation. "Il faudra que je parvienne à la sortir de sa zone de confort et à la faire courir, car si elle touche bien la balle, elle peut faire beaucoup de dégâts", a-t-elle expliqué vendredi soir après sa victoire contre Veronika Kudermetova (WTA 46). 'Kim (Clijsters, ndlr.) a encore joué contre elle à l'US Open et quand elle est en forme et dans un bon jour, c'est une joueuse très difficile à manœuvrer. La surface, cela dit, n'est pas très rapide ici, ce qui entraîne que les filles qui frappent fort doivent faire plus d'efforts pour dépasser l'adversaire. C'est peut-être un avantage." Parlant de Kim Clijsters, son idole et mentor, qui n'a plus joué depuis cette défaite contre Ekaterina Alexandrova à New York et s'était montrée assez floue sur la suite à donner à sa troisième carrière, Elise Mertens a glissé ne pas savoir de quoi son avenir serait fait. "Je n'ai pas eu de nouvelles d'elle ces derniers temps. Je sais qu'elle vit aux États-Unis à l'heure actuelle, mais je ne connais pas ses projet", a-t-elle ajouté. "Et je ne pense pas que je vais la contacter pour lui demander quelques conseils pour mon match. Je ne vais pas la déranger pour si peu", a-t-elle souri. (Belga)