Alison Van Uytvanck (WTA 62) avait le sourire aux lèvres, vendredi soir, au tournoi WTA indoor sur dur de Lyon, doté de 251.750 dollars. La Grimbergeoise, 25 ans, s'est en effet qualifiée pour sa première demi-finale de l'année en battant la Française Caroline Garcia (WTA 46), 26 ans, tête de série N.3 et favorite du public. Elle s'est imposée 6-2, 6-2 dans un match où elle remarquablement bien géré les moments importants, sauvant 8 balles de break sur 8. "Il s'agit d'une très belle victoire", a confié Alison Van Uytvanck. "Et je pense avoir disputé un très bon match contre Caroline. J'ai parfaitement réussi à appliquer sur le terrain les choses que je m'étais mise en tête. Le deuxième set n'a pas été évident, car j'ai dû écarter plusieurs balles de break et très bien jouer. J'ai très bien servi (80% des points gagnés derrière sa première balle, ndlr) et je parvenais à bien lire son service, ce qui m'a permis de la mettre sous pression. Et je pense qu'elle le ressentait aussi", a ajouté la numéro 2 belge, qui n'a pas non plus été maladroite au filet, avec 6 points gagnés sur 7. En guise de récompense, Alison Van Uytvanck aura droit samedi à un pétillant duel contre l'Américaine Sofia Kenin (WTA 5), 21 ans, lauréate de l'Open d'Australie, qui a battu une autre Française, Océane Dodin (WTA 130). Il s'agira de la quatrième rencontre entre les deux joueuses et Alison Van Uytvanck mène par deux victoires à une, mais leur dernier duel date de 2018. "Ce ne sera pas évident. On ne gagne pas l'Open d'Australie par hasard", a commenté encore la Belge. "Kenin fait partie du top 10. Je considère toutefois que ce sera un chouette match à jouer pour moi. Je suis très heureuse de figurer en demi-finale et je n'aurai rien à perdre. Pour avoir une chance de la battre, je devrai très bien jouer, car ce n'est pas le même genre de joueuse que Garcia. Ce sera un défi, mais je vais faire le maximum et on verra ce que cela donnera". (Belga)