Alison Van Uytvanck était encore sur un nuage vendredi à Lyon pour se qualifier pour les demi-finales de cette première édition du tournoi lyonnais. La joueuse de Grimbergen a réussi un match brillant face à Caroline Garcia, 46e mondiale, la régionale de l'étape pour avoir le droit de rencontrer l'Américaine Sofia Kenin, 5e mondiale et lauréate de l'Open d'Australie en janvier. "C'est vrai que je préfère jouer en salle et si je pouvais le faire toute l'année, ce serait bien, mais ce n'est pas possible", a confié Alison Van Uytvanck, 62e mondiale, 25 ans, sur le court et qui se préparer déjà à rencontrer Sofia Kenin, 21 ans, pour la 4e fois en carrière samedi. Si la Belge a gagné les deux premiers duels entre les deux joueuses, c'est Sofia Kenin qui a remporté leur dernière confrontation à Majorque, sur gazon, mais c'était en 2018 déjà (2-6, 6-4, 6-4). Auparavant, Van Uytvanck avait gagné en qualification à Roland Garros (6-3, 6-2) en 2017 après une victoire dans un 50.000 dollars à Las Vegas sur surface dure en 2016 (3-6, 7-6 (7/4), 6-2). "Sofia joue incroyablement bien pour le moment avec sa victoire à l'Open d'Australie notamment, mais je n'aurai aucune pression, je vais essayer de jouer comme aujourd'hui (vendredi), lâcher mes coups et aller de l'avant". Alison Van Uytvanck a sauvé 3 balles de break à 4-1 puis quatre autres à 5-2 sur sa mise en jeu pour résister à la pression de Garcia et s'imposer sur un double 6-2. (Belga)