Elise Mertens (WTA 17) avait le sourire derrière son masque dimanche après s'être qualifiée pour les huitièmes de finale du tournoi WTA 1000 sur dur de Miami, doté de 3.260.190 dollars. Sur le Grandstand, la Limbourgeoise, tête de série n°16 du tableau, a battu au terme d'un match très décousu l'Estonienne Anett Kontaveit (WTA 24), 25 ans, demi-finaliste en 2019, 6-2, 0-6, 6-2."Je suis très heureuse d'être parvenue à gagner ce match", a-t-elle dit à même le court à la suite de sa qualification. "Je pense que je ne vais pas compter ce deuxième set. Je ne sais pas ce qui s'est produit. Je crois que j'ai perdu le fil pendant un moment", a-t-elle souri. "Le plus important, toutefois, est que je sois parvenue à rebondir. J'ai continué à me battre et je voudrais remercier tous les gens qui sont venus aujourd'hui. Il fait vraiment chaud et vous m'avez aidé à m'en sortir. Le physique était crucial. J'aime bien Miami, même si c'était Miami Heat aujourd'hui. J'ai déjà connu du succès en double ici, mais c'est la première fois que je me hisse en huitième de finale en simple." Pour cette première, Elise Mertens retrouvera désormais un certaine Naomi Osaka (WTA 2), lauréate de l'Open d'Australie le mois dernier et invaincue cette année. La Japonaise, 23 ans, protégée du Trudonnaire Wim Fissette, a bénéficié dimanche du forfait de la Serbe Nina Stojanovic (WTA 95), blessée à la cuisse droite. "Osaka est une grande compétitrice, une vraie championne. Je vais faire le maximum. J'espère que ce sera une grande bagarre. Et on verra ce que cela donnera", a-t-elle conclu. (Belga)