Elise Mertens (WTA 23) n'a pas remporté dimanche son premier titre de l'année 2020 au tournoi WTA sur terre battue de Prague. En finale, la Limbourgeoise de 24 ans a subi la loi de Simona Halep (WTA 2), 28 ans, qui l'avait déjà dominée en huitième de finale à l'Open d'Australie cette année. Battue 6-2, 7-5, la N.1 belge a quitté avec le sourire la capitale tchèque au terme d'un joli parcours qui l'a rassurée à la veille de son départ pour la tournée américaine. "Nous n'avons pas pu disputer beaucoup de matches cette année et je suis dès lors très contente de mon parcours ici", a-t-elle confié. "C'était la toute première fois que je venais à Prague et je m'y suis vraiment bien plu. Les organisateurs ont tout mis en oeuvre pour garantir notre sécurité et nous donner l'impression de disputer un tournoi normal. J'avais choisi de reprendre sur terre battue en raison du Covid-19 et de la situation peu réjouissante aux États-Unis ces dernières semaines. Et je pense que cela s'est révélé une sage décision", a-t-elle souri. Battue la semaine dernière dès le premier tour au tournoi WTA de Palerme par la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich (WTA 119), Elise Mertens a effectivement repris des couleurs à Prague en même temps qu'elle aura emmagasiné de la confiance en vue de l'US Open, fin du mois, le grand rendez-vous de la reprise du circuit en ce qui la concerne. "À Palerme, il s'agissait de mon premier match et je me cherchais encore sur le court", a-t-elle poursuivi. "Ici à Prague, j'ai pu trouver mes marques et j'ai grandi au fil du tournoi. Le premier tour (NDLR : contre l'Italienne Paolini), j'étais encore un peu nerveuse, mais une fois ce cap franchi, j'ai nettement mieux joué. Et j'ai fait preuve de beaucoup de force mentale pour gagner ces matches accrochés contre Bouchard ou Pliskova. J'ai apprécié d'être de retour sur le court et de gagner ces matches. Je ne suis pas encore à mon meilleur niveau, mais je suis très satisfaite de ma semaine." . (Belga)