"C'est une belle victoire !", a-t-elle confié, ravie. Kirsten Flipkens (WTA 69) s'est elle aussi hissée en quarts de finale du tournoi sur gazon de Rosmalen ('s Hertogenbosch), doté de 250.000 dollars, mercredi soir. Sur le Centre Court, la petite Campinoise, 33 ans, a remporté une belle bataille 7-6 (10/8) et 7-5 contre l'Ukrainienne Lesia Tsurenko (WTA 32), 30 ans, tête de série N.4 du tableau. "Ce fut comme les montagnes russes. Cela aurait pu aller dans tous les sens", a-t-elle reconnu après sa qualification. "J'ai dû sauver une balle de 5-2 (NdlR : double break) dans le premier set et cela aurait pu être une autre histoire. Dans la deuxième manche, j'ai aussi été menée 5-3. Mais je n'ai pas paniqué et j'ai continué à jouer mon jeu, car je savais que j'aurais des occasions. À l'arrivée, peut-être que j'ai été un peu meilleure tactiquement, en utilisant bien mon slice sur son coup droit. Mon expérience sur le gazon a peut-être fait la différence..." C'est la cinquième fois que Kirsten Flipkens se retrouve en quarts de finale à 's Hertogenbosch, où elle a souvent bien joué. Finaliste en 2013 et 2018, elle attend désormais la gagnante du match entre Alison Van Uytvanck (WTA 55), tête de série N.9, et la Kazakhe Elena Rybakina (WTA 134), issue des qualifications. "Cela fait plaisir. C'est vrai que je n'ai pas gagné beaucoup de matches en simple ces derniers temps, mais je ne me suis pas fait trop de bile, car c'était sur terre battue. Et je n'ai pas toujours perdu contre n'importe qui, comme Sevastova, qui a battu Mertens (NdlR : à Roland Garros). J'aime bien jouer ici et par rapport à mon premier tour, j'ai déjà plus pratiqué un tennis de gazon, avec des services-volées et plus de variété. Ce serait vraiment chouette de jouer contre Alison, vu notre vécu. Et ce serait bien pour le tennis belge aussi. On verra", conclut-elle. (Belga)