Black Friday: entre bonnes affaires et agression publicitaire

Il n’y a pas moyen d’y échapper : toutes les enseignes ou presque y vont de leur couplet marketing à l’occasion de ce “Black Friday”, qui s’étale parfois sur une semaine voire deux, histoire que le client ne loupe pas la bonne affaire. Le tout est de savoir si le consommateur, justement, fera une bonne affaire. Et là, ce n’est pas garanti sur facture.