Coronavirus en Chine

Epidémie de Coronavirus, le virus venu de Chine : toute l'actualité

L’épidémie de coronavirus (d'abord scientifiquement appelé le 2019-nCoV, puis officiellement baptisé Covid-19 par l'OMS) a été déclarée par les autorités sanitaires chinoises le 31 décembre 2019, à la suite d’un premier cas dans la ville de Wuhan. Depuis, le nombre de cas d’infection croît sensiblement, avec un taux de mortalité inquiétant. Or, cette maladie virale ne connaît encore ni vaccin, ni médicament - les antibiotiques et bactériophagiques n’étant adaptés qu’aux infections bactériennes - et se répand rapidement : de nouveaux cas ont été détectés en Australie, aux USA et en France. Au niveau de la contagion, un contact étroit avec une personne infectée suffit à la transmission de la maladie et l’incubation pourrait grimper jusqu'à 24 jours. Les personnes atteintes et les cas suspects sont donc mis en isolement afin d’éviter toute contamination. Pour éviter au maximum la propagation au sein de la population, le personnel médical recommande les mêmes mesures de protection que pour le virus de la grippe : se laver les mains, éternuer dans un mouchoir jetable, etc. Il n'y a eu qu'un cas confirmé de coronavirus en Belgique : le belge concerné était asymptomatique et a été isolé afin d'éviter toute transmission du virus. Les ressortissants belges revenant de Chine passent systématiquement par une quarantaine de 14 jours : de cette manière, la Belgique élimine toute possibilité de contagion.


Les symptômes du coronavirus

Symptôme du Coronavirus

Le nouveau virus provoque une infection respiratoire (pneumonie, septicémie, voire choc toxique) chez les patients contaminés. Concernant les symptômes du coronavirus, les signes cliniques sont des difficultés respiratoires (toux, essoufflement...), une grande fatigue, une myalgie et/ou de la fièvre (plus de 38,1°C). Sur les 41 premiers malades, un tiers des personnes infectées ont présenté une détresse respiratoire (ou “dyspnée”) et, le mardi 28 janvier, on comptait 6 décès. 


La "naissance" du coronavirus

La "naissance" du coronavirus

Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l'animal source du Coronavirus serait la chauve-souris, soupçonnée dès le début de l'épidémie. Celle-ci héberge le virus sans tomber malade pour autant. Ici, le génome du Coronavirus et celui qui circule chez les chauves-souris sont similaires à 96%. Cependant, ce virus ne peut se fixer sur les récepteurs humains et doit donc passer par un "animal intermédiaire". Pour le SRAS, c'était la civette ; pour le Coronavirus, c'est le pangolin. Ce dernier est donc l'espèce réservoir (ou "réservoir à virus"). En épidémiologie animale et en infectiologie, ce terme désigne l'être vivant qui assure la survie d'un agent pathogène transmissible à l'homme en l'hébergeant. En effet, le virus est ici identique à 99% à celui qui touche l'Homme. Du pangolin était vendu sur le marché de Wuhan, sur lequel sont apparus les premiers cas confirmés de contagion. Ensuite, la contagion interhumaine a pris le relais.

La famille du coronavirus

La famille du coronavirus

« Coronavirus » est en fait le nom de la famille du virus, qui regroupe notamment deux autres épidémies infectieuses : le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère en 2002, aussi appelé SARS-cov) et le MERS (syndrome respiratoire du Moyen-Orient, en 2012). Le SRAS, tout d'abord nommé "pneumonie atypique", a également débuté en Chine, à Hong Kong, et est similaire génétiquement au 2019-nCov, même s'il est moins contagieux. Ses symptômes ? Diarrhée, forte fièvre, malaise, mais surtout... symptômes respiratoires. Le MERS-cov, quant à lui, est identifié pour la première fois en avril 2012, en Arabie Saoudite, puis s'est étendu à la péninsule arabique et a également touché la Corée du Sud :  en 2015, on comptait 1293 patients infectés et 458 personnes décédées, répartis dans plus de 25 pays différents. Le virus provient directement des dromadaires et se transmet à l'homme par simple contact.

Épidémie, pandémie ?

Épidémie, pandémie ?

La présence habituelle d'une maladie dans une région géographique donnée s'appelle l'endémie : la plupart des maladies infectieuses sont des endémies. Si une endémie connaît une croissance rapide dans une zone géographique et temporelle donnée, elle devient alors une épidémie - c'est le cas de Zika ou même de la grippe. L’épidémie se propage rapidement à cause de sa grande contagiosité. L'épidémie devient une pandémie lorsqu'elle se développe sur un large territoire, voire sur plusieurs continents : par exemple, le SIDA ou la fièvre hémorragique Ebola. Actuellement, le coronavirus est une épidémie, puisqu'il ne touche que la Chine et ne semble plus progresser.