Auto

C’est un fait avéré désormais : depuis 2016, les émissions de CO2 sont reparties à la hausse. La faute, si l’on peut dire, au nouveau système de mesures WLTP (qui a remplacé le NEDC vétuste et artificiel), à la diabolisation du diesel (moins émetteur de CO2) et… au boom des SUV plus énergivores.

En clair, si la moyenne des émissions de CO2 était de 117,8 en 2016, elle est repassée, fin 2018, à 120,5. Et cela en Europe, pour les 23 marchés les plus importants.

Ce qui est assez édifiant dans ce classement établi par l’institut de marketing Jato, c’est que les 15 premières places du classement sont toutes occupées par des marques généralistes.

(...)