Acheter un terrain est le premier pas vers votre rêve de construction... Localisation, superficie, forme, dénivelé, prix, quartier, voisinage, orientation... Tous ces éléments s’avèrent essentiels avant de signer pour votre parcelle...

Le terrain idéal n’est pas aisé à trouver, surtout à notre époque, car ce type de bien ne cesse de se raréfier (surtout dans les régions urbanisées ou à proximité). Si vous avez trouvé/acheté un terrain à bâtir, nous ne pouvons que vous féliciter ! Si ce n’est pas encore le cas, il vous faudra procéder avec méthode et minutie...

Vous cherchez un quartier donné ?

Si vous ciblez certains quartiers bien précis, rien ne vous empêche de vous balader dans la région convoitée et de chercher vous-même un terrain. Vous en avez trouvé un qui vous convient, mais il ne semble pas en vente ? Prenez donc les devants : vous n’avez rien à perdre ! Contactez le propriétaire et faites-lui une proposition. Cela pourrait lui faire changer d’avis...

Autre possibilité : les sites web. En indiquant les villages recherchés, vous bénéficierez immédiatement d’une vue globale des biens disponibles sur la zone souhaitée.

Les agences immobilières constituent également une filière intéressante. Une petite astuce est de faire appel aux bureaux locaux car ils connaissent tout particulièrement bien le... terrain !

Les notaires sont aussi une source intéressante d’informations. Suite à un décès ou à une séparation, les propriétaires sont en effet parfois amenés à vendre un terrain via notaire. Sans oublier les ventes publiques ou de gré à gré. Enfin, n’hésitez pas à contacter les firmes clé-sur-porte. Certaines ont des terrains en portefeuille. Mais il sera alors obligatoire de construire avec elles.

Ne zappez pas l’urbanisme

Avant de signer pour un terrain, il est indispensable de vous rendre auprès du service urbanistique de la commune afin de savoir précisément à quoi vous êtes autorisé ou non. En effet, les prescriptions urbanistiques peuvent quelquefois réserver quelques (mauvaises) surprises... Si votre plus grand rêve est de construire une maison contemporaine à toiture plate, renseignez-vous pour savoir si c’est autorisé. La déception pourrait en effet être cuisante si vous n’y prenez garde !

Profitez-en aussi pour vérifier le nombre de façades autorisées, le fait que ce soit bien un terrain à bâtir (et non agricole), qu’il n’est pas en voie d’expropriation ou encore qu’aucun projet immobilier indésirable n’est prévu à proximité dans le futur.

La qualité du sol

Une autre précaution est la vérification de la qualité du sol. En effet, un sol marécageux, par exemple, pourrait faire grimper le budget en raison des fondations exigées. En pratique, l’idéal est de faire effectuer un sondage de terrain qui vous en révélera toutes les caractéristiques.

Interrogez le voisinage

Avant de signer pour votre terrain, n’hésitez pas à aller frapper à la porte de vos futurs voisins. En effet, si vous achetez la parcelle, il y a fort à parier que vous vivrez de nombreuses années au même endroit. Il est donc essentiel de prendre la température du quartier au préalable. Le lieu est-il calme ou bruyant ? S’y sent-on en sécurité ? L’ambiance est-elle cordiale entre voisins ?

Quelques points d’attention...

· La localisation. La bonne parcelle se trouvera à distance raisonnable de votre lieu de travail, de l’école de vos enfants, des transports si vous les utilisez...

· La superficie. N’oubliez pas qu’un grand terrain exige beaucoup d’entretien... Soyez également attentif à la forme du terrain, à son dénivelé...

· Le prix. Il vous faudra encore construire la maison après avoir acheté le terrain.