La sole "belge", mine d’or de notre pays, est menacée par le Brexit

La sole reste la mine d’or de notre pays puisqu’elle représente plus de la moitié du chiffre d’affaires de la pêche belge (80 millions d’euros en 2019). Mais peu de gens le savent : cette fameuse sole "belge" a un sacré accent britannique.

BATEAUX DE PECHE
© BELGAIMAGE

Les pêcheurs flamands craignent de ne plus avoir accès aux eaux britanniques.

Le geste est franc et routinier. Bruno, un grand gaillard aux solides épaules, décharge sa cargaison dans un énorme hangar. Soles, seiches ou plies : la pêche de cette nuit a été bonne. Il est 6 h 30 et nous sommes à la criée d’Ostende. Dans quelques minutes, les "mareyeurs" entreront en action en achetant, suivant le système du plus offrant, les lots des pêcheurs. Ce matin, 40

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité