L’Opep ira-t-elle en guerre contre les producteurs de pétrole américains ?

Depuis l’annonce du premier décès provoqué par le coronavirus en Chine, début janvier, le prix du baril de Brent est passé de 64 à 52 dollars, soit une baisse de 19 %. Par rapport au sommet de 72 dollars, très brièvement atteint lors du pic des tensions entre l’Iran et les États-Unis, cela représente une chute de 28 %.

L’Opep ira-t-elle en guerre contre les producteurs de pétrole américains ?
©BELGA

L'Opep, qui se réunit jeudi et vendredi, ne devrait pas repartir en guerre contre les producteurs américains, comme il y a cinq ans. Fin 2014, l’Opep avait soudainement décidé de stopper sa politique de restriction de l’offre. Il s’en était suivi une chute

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet