"Annuler les dettes d'Etats développés, ce serait ouvrir la boîte de Pandore"

Dans le monde de l’économie et de la finance, Roland Gillet est une des voix écoutées en Belgique. Mais aussi plus largement en Europe. Professeur à la Sorbonne à Paris mais aussi à l’ULB/Solvay à Bruxelles et expert reconnu au niveau international, il nous livre sa vision de l’après-crise du coronavirus.

"Annuler les dettes d'Etats développés, ce serait ouvrir la boîte de Pandore"
©PAPEGNIES OLIVIER

Que serons-nous demain? Dans quel monde vivrons-nous? Plongés que nous sommes dans une crise globale qui fait suite à la pandémie du Covid-19, La Libre a souhaité prendre du recul. Économistes, intellectuels, philosophes, sociologues… Sept personnalités livrent leurs analyses. Retrouvez-les tous les jours à 13 heures, d'ici à

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité