Le cash n’a plus la cote. Payer avec des billets est-il pour autant si risqué ?

La progression est époustouflante : les paiements sans contact ont doublé depuis le début de la crise du coronavirus. Selon Febelfin, la fédération du secteur financier belge, 29% des paiements par carte le sont désormais par la fonction sans contact, contre 16 % en février.

Le cash n’a plus la cote. Payer avec des billets est-il pour autant si risqué ?
©Shutterstock

La progression est époustouflante : les paiements sans contact ont doublé depuis le début de la crise du coronavirus. Selon Febelfin, la fédération du secteur financier belge, 29% des paiements par carte le sont désormais par

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet