Le gouvernement bruxellois dit "non" au stockage géologique des déchets nucléaires

Alors que les premières centrales nucléaires ont été mises en service en 1975, la Belgique ne sait toujours pas ce qu’elle va faire de ses déchets nucléaires les plus radioactifs.

Le gouvernement bruxellois dit "non" au stockage géologique des déchets nucléaires
©DR

Alors que les premières centrales nucléaires ont été mises en service en 1975, la Belgique ne sait toujours pas ce qu’elle va faire de ses déchets nucléaires les plus radioactifs.

L’Ondraf, l’organisme public chargé de gérer les déchets nucléaires, milite depuis des années en faveur de l’enfouissement

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité