L'épargne et le Belge : "Cela pourrait constituer un frein à la reprise"

Le Belge et le compte d’épargne, c’est une grande histoire d’amour : près de 300 milliards d’euros y sont logés et la tendance à thésauriser sur ce produit sans risque va s’accentuer dans la foulée de la crise du coronavirus.

L'épargne et le Belge : "Cela pourrait constituer un frein à la reprise"
©Shutterstock

41% des Belges n’ont plus d’argent à la fin du mois, selon le Baromètre de l’assureur NN.

Le Belge et le compte d’épargne, c’est une grande histoire

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité