Crédits aux entreprises: la bombe n’éclatera au plus tôt qu’en 2021

D’après l’ERMG, les taux de défaut, de 1 à 1,3 %, restent raisonnables actuellement.

Crédits aux entreprises: la bombe n’éclatera au plus tôt qu’en 2021
De prime abord, la situation sur le front du crédit aux entreprises est tout sauf alarmante. Les chiffres du dernier document de l’Economic Risk Management Group (ERMG), qui pilote le suivi socio-économique de la crise, datant du 4 août, laissent entrevoir une relative stabilité...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité