Prolongation, restaurants fermés... Comment la crise a impacté les vacances de Toussaint

Des vacances de Toussaint, ou d’automne, peu courantes. C’est le moins que l’on puisse écrire. Deux semaines plutôt qu’une, mais avec des restaurants et bars fermés...

Prolongation, restaurants fermés... Comment la crise a impacté les vacances de Toussaint
©Shutterstock
A.Ma et C.M.
Des vacances de Toussaint, ou d’automne, peu courantes. C’est le moins que l’on puisse écrire. Alors qu’en “temps normal”, elles s’étalent sur une semaine et poussent nombre de Belges à bouger, quitte à aller chercher le soleil loin ou même très loin, elles sont cette année comme figées. La crise sanitaire avec son cortège de malades et de décès, le confinement, les restrictions de voyage et autres zones rouges, l’horeca fermé ou presque, les boutiques...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité