Dominique Michel (Comeos) : "Pour éviter la catastrophe, il faudrait rouvrir les commerces non essentiels dès samedi prochain"

Le patron de Comeos plaide pour une réouverture rapide et contrôlée des commerces non essentiels.

Dominique Michel (Comeos) : "Pour éviter la catastrophe, il faudrait rouvrir les commerces non essentiels dès samedi prochain"
©BELGA
Il faut rouvrir les commerces non essentiels. Et vite. Pour tenter de sauver ce qui peut l’être dans un secteur de la distribution aujourd’hui sinistré et où les faillites et restructurations se multiplient. Mais aussi pour étaler dans le temps les achats en magasins des Belges en vue des fêtes de fin d’année. Tel est le message adressé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité